Le concept et la formation des créinvestisseurs, imaginés par Catherine Martin, sont à la confluence de sa longue pratique de l'entreprise, de son engagement social auprès de cadres en rupture professionnelle et plus généralement, de l'analyse des relations entre dirigeants, actionnaires et salariés.


Ce concept répond à la convergence de besoins pour lesquels aucune solution satisfaisante n'avait encore été mise en place.


Convaincue de la nécessité d'évoluer vers un autre libéralisme où l'humain et le bon sens seraient privilégiés, où l'argent retrouverait la place d'outil qui est historiquement la sienne, il était nécessaire d'expérimenter puis de partager l'idée pour la mettre en mouvement rapidement.


Il a fallu à Catherine Martin 3 ans d'expérimentations pour découvrir la méthode et la préparation qui rendent possible le rapprochement de cadres et de TPME.


Une année supplémentaire a été nécessaire à l'équipe fondatrice pour bâtir l'offre, les outils et les réseaux manquants.


Durant cette période, chaque réussite, chaque échec ou simple atermoiement ont été scrutés, analysés, conservés ou modifiés jusqu'à atteindre un ensemble cohérent et efficient.


In fine, nous avons adapté les règles du jeu de l'investissement et du salariat pour créer une catégorie hybride qui transforme l'emploi en projet de vie : le créinvestissement.


Depuis lors, nous accompagnons d'une part des Cadres d'ETI ou Grands Groupes et d'autre part des Dirigeants de TPME dans leurs démarches de recherche d'associé, puis d'association quelle qu'en soit la finalité : créinvestissement ou transmission fluide.